Projection le samedi 12 Juin à 19:00

L’escalade libérée

Résumé

Antoine Le Menestrel a été l’un des meilleurs grimpeurs de sa génération. Dans les années 1980 il a ouvert les portes du huitième degré. Il a aussi incarné les valeurs de l’escalade libre, une éthique, un dépouillement, une pureté du geste. 35 ans plus tard, il a conservé toutes ses utopies de jeunesse. Celles qui l’ont fait renoncer à la compétition, pour se tourner vers une expression artistique de l’escalade au plus haut niveau.

Sur le site de Buoux, l’une des plus célèbres falaises du sud, Antoine Le Ménestrel a écrit une page importante de l’histoire de l’escalade avec son frère Marc et la fameuse “bande des parisiens”. Ils passaient des semaines à camper près des falaises, dans des conditions plus que spartiates. Mais rien ne comptait plus que le geste, l’ouverture de nouvelles voies et les principes chevaleresques de cette confrérie de grimpeurs.

Antoine est resté à Buoux. Il a épousé la fille du maire, le même qui leur avait interdit l’accès aux falaises quelques années plus tôt. Les années ont passé, le regard est resté intense, presque fiévreux. A 55 ans l’aîné des Le Menestrel est devenu le plus actif représentant de la “danse-escalade”. Il revendique aujourd’hui une escalade libérée de la performance au profit du plaisir, de la sérénité, et du détachement. Apprendre à aimer le chemin, et non pas le but, prendre soin de son corps et partager l’escalade, telle est aujourd’hui son crédo. Une générosité que l’on retrouve dans la voix de la grimpeuse et autrice Stéphanie Bodet, l’amie de toujours qui témoigne également dans ce très beau documentaire.

Le choix du festival

Antoine est une personnalité marquante du monde de l’escalade depuis bientôt 40 ans. Jeune surdoué, il est resté fidèle à ses rêves de gosse. Sa parole est précieuse et ils ne sont pas nombreux ceux de cette génération à avoir conservé une telle pureté dans la relation avec leur art. On aime écouter Antoine et on aime le voir grimper sous la caméra sensible de Benoît Regord. Nous aimons beaucoup les enseignements de ce film : ils nous disent de ne jamais tourner le dos à nos utopies et que le temps n’a pas d’emprise sur les esprits célestes.
  • Réalisateur

    Benoît Regord
  • Avec

    Antoine Le Menestrel
  • Durée

    26 minutes
  • Pays

    France
  • Date de sortie

    2020

La projection

  • Date de projection

    samedi 12 juin – 19:00
  • Lieu de la projection

    Cinéma Vox Chamonix
  • En présence de

    Antoine Le Menestrel
    Benoît Regord
    Albéric Lemercier
    Loïc Grateau

Infos billetterie

  • 1 soirée = 2 ou 3 films

  • Achetez vos places en présentiel

  • Achetez vos liens en streaming

Les autres films

Tous droits réservés © Chamonix Film Festival
Création : Ctoutcom Studio